eye of you


Poster un commentaire

comme un goût de reviens-y

Ça fait longtemps. Très. Je sais. 3 mois presque jours pour jours.
Que voulez-vous, quand l’envie n’est pas là, il ne faut simplement pas insister. Mais le blog, c’est comme le chocolat, on y revient toujours !

Depuis tout ce temps, mon papyrus a fait 2 branches de plus, j’ai teint mes cheveux pour la première fois, le soleil n’est toujours pas revenu et j’ai une nouvelle petite cousine. J’ai aussi terminé Reine et Vitamin D, tous 2 issus d’erreurs et j’ai tricoté un nuage qui réchauffe.

eucalyptus

Il est aussi possible que je réunisse Je serai grande et Eye of you sous une seule adresse. Qu’en pensez-vous ? Vous aimiez mieux Je serai grande ou vous avez envie d’en savoir plus sur Eye of you ?

A bientôt…

Publicités


4 Commentaires

cinemacho club

Récemment, j’ai vu Les Infidèles. Le film avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche. Bon.
Ce film est terriblement cruel. Il dépeint l’homme comme un être plein de perfidie, mu par son seul désir sexuel, il est égoïste, malfaisant, fainéant et bien évidement roi du pétrole. Et la femme n’y est qu’une sotte docile, fidèle et cocue, juste bonne à nourrir son bébé. (En revanche, mention spéciale pour Alexandra Lamy, je ne savais pas qu’elle jouait aussi bien !)

Ce film est l’histoire de ce qu’on entend de plus en plus souvent. A savoir : l’homme est mauvais et la femme n’est qu’une victime. L’homme ne participe pas aux tâches ménagères, ne change pas la couche du bébé, va promener le chien dans le seul but de mater la voisine, couche avec sa secrétaire, n’est pas capable de mettre une machine à tourner et ne pense qu’à lui. Bouh, méchant l’homme !

Et j’entends ce propos dans la bouche de tellement de filles… A leur décharge, comment peuvent-elles se construire une image respectable et positive de l’homme en général, et des rapports homme/femme en particulier, quand tout ce qu’elles voient n’est que haine, mépris et incompréhension ? Une simple recherche « prince charmant » dans Pinterest et on voit la désillusion dégouliner.

ceci n'est pas un charmant prince !

ceci n’est pas un charmant prince !

Mais quand est-ce que l’on parle des autres. Des hommes qui sont gentils, attentionnés et fidèles ? On en fait des exceptions et on banalise le mauvais mari. J’ai grandi avec mes deux parents, une mère et un père qui se partagent les tâches, qui s’entendent, qui sont gentils entre eux. Pour moi, voir mon père faire la cuisine était quelque chose de normal. En grandissant, je me suis rendue compte que ça n’était pas un schéma habituel.

Puis j’ai rencontré le Prince Charmant, qui porte bien son nom, croyez-moi ! Le Prince Charmant fait à manger, lave la salle de bain, me tient la porte et est toujours gentil avec moi. J’ai des amis ou des collègues qui me disent acheter des fleurs à leur femme, comme ça, juste pour le plaisir de lui faire plaisir. L’homme bon existe ! Et on ne lui rend pas assez d’honneurs.

Et lorsque ma grand-mère me demande si je m’occupe bien du Prince Charmant, si je lui fais à manger et si je passe bien l’aspirateur,  je me dis que nous vivons une belle époque…

car, oui, ils existent !

Voilà, il fallait que ça soit dit.


5 Commentaires

tu m’as cru…

« Tu m’as cru, patate crue ! » m’a dit le printemps. (oui, le printemps est potache et bavard…)
Samedi dernier, on se trimbalait le nombril à l’air, on a sorti les lunettes de soleil, les paréos et la Biafine, SOLEIL WAS BACK ! Ha ! la feinte, oui ! Soleil de rien du tout, aujourd’hui il neige.
Voilà, le printemps se fout de nous. 

Et donc comme moi, sotte que je suis, j’y avais cru (patate crue), ben, j’avais mis des fleurs partout, ambiance jardin de folie… Fail… (tiens, je parle comme un geek…) (passerais-je trop de temps derrière l’ordinateur ?) 

jonquille - eye of you

tulipes - eye of youJe propose de semer des fleurs partout chaque fois que l’on pourra pour que le printemps arrive pour de bon. (A ce propos, retrouve mon tableau « blossoming » sur Pinterest.)

Bisou !

 


4 Commentaires

bon appétit

L’autre soir je regardais la Nouvelle Star. (Comment ça, je suis à la bourre ?!) Je dois te confesser quelque chose : je suis très fan de Florian… (Non, pas fan comme pour de Bradley Cooper (hiiiiii !) par exemple) C’est plutôt que je voudrais qu’il me chante des chansons pendant que je tricote mon thé (ou que je bois mon tricot ou un truc dans le genre…) (bon, voilà, Bradley me fait dire n’importe quoi !) (ah bah bravo ! C’est le Prince Charmant qui va être content !)

Coucou toi !

Du coup, je me suis demandée. A un dîner idéal, j’invite qui ? (ah, tu le vois maintenant, le rapport avec le titre !) Et bim, voici une liste !
– Florian de la Nouvelle Star, parce que, quand même tout part de lui,
Jared Flood, parce que, quand même, comment peut-on avoir autant de talent !
– ma copine Amandine, parce que, quand même, il n’y a qu’à elle qu’il arrive autant de choses pas croyables ! (et qu’elle le raconte vachement bien !) (tu devrais ouvrir un blog pour nous raconter tout ça, tiens !)
Frédéric Lopez (époque Rendez-vous en Terre Inconnue) parce que, quand même, il en a vu du pays…
Elsa Triolet, parce que, quand même, c’était une sacrée femme en plein dans son époque…
– 
Mary Poppins et Bert le ramoneur, parce que, quand même, je voudrais bien qu’ils me chantent « supercalifragilisticexpialidocious« 

 

Voilà qui il y aurait à mon dîner.  Sept personnes que j’écouterais parler, que je questionnerais beaucoup, comme une petite fille ! Ah avec des si…

Et toi, tu ferais quoi avec des si ?
Bisou !